Travailler au bon rythme

Les emplois du temps des collèges et lycées demandent aux élèves un investissement considérable :  écouter, comprendre, composer, s’entraîner, s’appliquer, s’impliquer, bref, rester concentré de la première à la dernière heure de cours relève parfois de l’exploit ! Où trouver les ressources pour travailler, le soir, à la maison ? Comment gérer au mieux ce temps extra-scolaire, fait d’étude et de détente ? Quel rythme un élève peut-il adopter pour optimiser ses chances de réussite ?

Réussir à l’école implique une bonne gestion du temps extra-scolaire ; or, cette gestion se révèle parfois inefficace voire  nocive.

Au sortir de l’école, il est indispensable que l’élève se repose de sa journée et reprenne des forces. Une heure de détente pour goûter correctement, jouer, regarder la télévision, utiliser l’ordinateur, téléphoner, se justifie pleinement. Il serait inopportun de demander à son enfant de se mettre à faire ses devoirs sans qu’il ait pu bénéficier d’un moment de repos intellectuel.

Cependant, une fois la pause terminée, il est nécessaire qu’il se mette au travail, au calme, sans musique ni discussion par téléphone ou internet avec d’autres, jusqu’à l’heure du dîner. Même s’il n’a pas de devoirs  incrits dans son cahier de textes, il est supposé apprendre et réviser ses cours du lendemain et peut toujours s’avancer pour les jours à venir.  

Après le repas, il est recommandé de privilégier la révision des leçons pour qu’elles soient mieux mémorisées, puis d’enchaîner sur un temps calme de lecture, afin de ne pas se coucher trop tard. En effet, le manque de sommeil chez l’adolescent entraîne de réels problèmes d’attention et de mémoire. D’ailleurs, pourquoi les priver des grasses matinées du week end tant attendu ?

L’usage de l’ordinateur ou de la télévision après le dîner doit ainsi être modéré, ces deux médias ayant tendance à générer une certaine excitation et à tenir l’enfant éveillé en dépit de sa fatigue avérée. L’idéal serait évidemment qu’il n’y ait pas accès directement dans sa chambre…

Les activités extra-scolaires, telles que les activités sportives, artistiques, culturelles, etc., sont nécessaires à l’épanouissement de l’enfant. Cependant, elles ne doivent pas nuire à sa réussite en empiétant trop sur le temps qu’il accorde à ses devoirs, ou en accentuant sa fatigue.

Enfin, il est de la responsabilité des parents de faire en sorte que leur enfant ait le temps de travailler : ils doivent ainsi veiller à ne pas trop se reposer sur lui pour faire les courses, sortir le chien, faire la cuisine, aller chercher le petit dernier chez la nourrice…

Un rythme régulier, permettant aussi bien le repos que le travail, offre un cadre rassurant à l’enfant qui a alors toutes les chances de progresser. 

Nathalie Anton

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s