Qu’est-ce que promouvoir la « diversité » à l’école ?

Je vous propose aujourd’hui d’aborder le thème de la diversité, à travers une interview que j’ai réalisée à New York cette année, auprès de Benny Vásquez. Cet éducateur diplômé des Universités de Wesleyan et de Columbia, ancien responsable du secteur éducation au sein du GLSEN (Gay, Lesbian and Straight Education Network), conduit au sein des écoles américaines des ateliers sur les questions de race, de genre, ou de sexualité, en mettant l’accent sur ​​les questions de justice sociale et les problématiques d’exclusion. Si ce sujet reste encore un petit peu marginal en France où la promotion de l’égalité domine, il est au contraire très investi aux Etats-Unis, et tout particulièrement dans les écoles. 

Comment définiriez-vous la « diversité » et quels en sont les principaux aspects ?

La diversité est une célébration de ce que nous sommes et s’appréhende généralement à travers huit marqueurs : l’âge, la couleur de peau, la culture d’appartenance, l’orientation sexuelle, le genre, la religion, le handicap et le statut socio-économique. Ce ne sont que quelques aspects constitutifs de notre identité et plusieurs écoles américaines vont au-delà de cette définition.

Pourquoi l’école devrait-elle promouvoir la diversité ?

Promouvoir la diversité à l’école contribue à créer un climat scolaire plus positif, plus soutenant pour les élèves qui évoluent alors plus favorablement dans leurs relations sociales et leurs apprentissages.

Nous devons créer un environnement scolaire dans lequel chaque membre de la communauté soit  pleinement respecté pour ce qu’il est. L’école peut se comparer à une fenêtre à travers laquelle on peut découvrir d’autres expériences identitaires que la sienne propre. Mais l’école doit aussi s’apparenter à un miroir, permettant d’offrir à chacun la possibilité de s’interroger sur lui-même et la liberté d’exprimer ce qu’il est.

Nous devons nous assurer que le système scolaire soutient chaque élève qui se sent «différent» au sein de la communauté. Beaucoup d’écoles prétendent œuvrer pour la diversité mais sont incapables de créer un environnement équitable et juste. Par exemple, travailler sur la diversité raciale dépasse de beaucoup la seule évocation de la condition des noirs américains la semaine de l’anniversaire de la mort de Martin Luther King… Ce doit être une politique vivante de lutte quotidienne contre les préjugés et les pressions exercées à l’encontre des minorités.

Ne peut-on pas craindre de susciter des replis identitaires et des conflits entre différents groupes en encourageant les élèves à exprimer ouvertement ce qu’ils sont ?

Encourager les élèves à exprimer ce qu’ils sont nécessite de l’institution scolaire qu’elle leur fournisse un espace sûr pour le faire. Cette expression identitaire suscitera-t-elle des conflits ? Evidemment, pour la simple et bonne raison que les conflits sont au coeur de l’enfance et de l’apprentissage. Mais c’est aux éducateurs de les reconnaître et de les réguler. Les études montrent en effet que lorsque les enseignants interviennent pour résoudre un conflit, les élèves sont ensuite plus enclins à se tourner vers eux en cas de problème. En ce qui concerne la diversité, son expression divise moins qu’elle ne rassemble, puisqu’elle donne à chacun la possibilité d’avoir une voix de poids égal, et d’être protégé par les valeurs de justice, d’équité et de respect défendues par l’école.

Comment les écoles peuvent-elles promouvoir la diversité ?

La première étape appartient à l’administration, qui doit définir clairement une politique concernant la diversité, et partager ses objectifs avec les membres de la communauté scolaire. Le concept de diversité ne signifie pas la même chose pour tous, et il faut d’abord s’accorder sur une définition commune qui puisse rassembler tous les éducateurs. Il faut ensuite s’interroger sur les buts poursuivis et les initiatives qu’il est possible de mettre en place.

La promotion de la diversité peut facilement passer par les programmes scolaires en s’interrogeant sur les représentations les plus fréquentes données au travers des cours, des lectures, des manuels… Est-ce toujours en mathématique la mère qui va au marché pour acheter trois kilos de cerises et 100 grammes de farine ? Les couples évoqués sont-ils toujours hétérosexuels ? Combien d’images de personnes de couleur dans les manuels scolaires ? etc.

Promouvoir la diversité s’appuie sur une conception plus équitable qu’égalitaire de la vie en société : nous sommes tous différents, et c’est en respectant ces différences que nous pouvons construire un espace commun où chacun se sent à égalité avec les autres. Embrasser la cause de la diversité, c’est  s’engager sur un chemin ambitieux, qui nécessite une grande détermination, mais qui conduit vers un espace commun plus respectueux et plus juste.

bv2

Nathalie Anton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s