L’enseignement : un service public ?

En ces temps de mouvements sociaux, Antoine Prost, historien de l’éducation, interroge dans Le Monde Education du 15 septembre dernier, la notion de « service public » d’éducation :

« Un service public se définit par deux traits : l’égalité de l’offre, quels que soient le domicile et les ressources des familles, et une qualité garantie par l’Etat et non par le jeu de la concurrence. On s’en éloigne.

Parler de service public est en outre un piège. La Poste est un service public, mais nul n’est obligé de mettre des lettres à la Poste. L’enseignement, lui, est obligatoire. C’est une institution, que la société charge d’assurer sa propre continuité, de faire que les petits-enfants comprennent leurs grands-parents, et les ruraux les citadins. Sa raison d’être est de créer… un socle commun. C’est beaucoup plus qu’un service, même public. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s