« Le métier d’élève », par Philippe Mérieu

Je profite de cette période de vacances scolaires pour vous livrer une courte réflexion imagée et éclairante de Philippe Mérieu sur le type d’apprentissage qui s’installe au collège :

« Apprendre le métier d’élève nécessite d’aider l’élève à organiser son bureau intérieur, sa bibliothèque mentale. Autrefois, la référence aux savoirs pouvait correspondre à une cinquantaine de livres bien rangés dans une bibliothèque. Aujourd’hui, l’élève est confronté à une multitude d’informations. Il n’arrive pas à les examiner, les reformuler, les traiter, les discriminer, les hiérarchiser. Un collégien fonctionne un peu comme une boîte à courriels sur un ordinateur… Avec une multitude de choses de toutes sortes, non triées, non classées. Et avant que cela ne soit rangé, le facteur est déjà repassé ! »*

Qu’il semble difficile de former l’esprit critique (du grec krinein : « trier, séparer, ordonner ») lorsque l’on est tellement sollicité !

Alors, au début de ce troisième trimestre, vous êtes-vous demandé ce qu’il restait de toutes les pages noircies dans les têtes de vos enfants, et quelle différence ils parvenaient désormais àfaire entre Molière et J. K. Rowling ?… Vaste question !

Nathalie Anton

*Résumé d’une conférence à Toulouse, mai 2009.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s