Bac, brevet : se préparer à l’examen…

Les vacances de Pâques arrivent, soit les dernières avant les épreuves du brevet et du baccalauréat. Voici donc quelques conseils pour permettre à vos enfants de se préparer dans de bonnes conditions à ces examens terminaux qui peuvent parfois générer beaucoup de pression et d’angoisse…

Premier conseil : planifier pour ne pas paniquer.

Rappelez-vous la précieuse morale dispensée par La Fontaine dans sa fable « Le Lièvre et la Tortue » : « rien ne sert de courir, il faut partir à point », et « à point », cela signifie « tôt », c’est à dire « maintenant » !

Votre enfant doit en effet profiter de ces vacances pour recenser, matière par matière, chapitre par chapitre, tout ce qui doit être su pour l’épreuve à venir. Une fois cette liste établie, il faut qu’il se fixe un emploi du temps à l’aide de son agenda, lui permettant d’organiser ses révisions jusqu’au jour J, sachant qu’il lui faudra revenir plus d’une fois sur chaque cours à revoir.

Des fiches doivent être faites pour aider à la mémorisation et facilier les révisions, mais si elles l’ont été trop tôt dans l’année, il est bon de relire intégralement le cours au moins une fois pour les compléter si nécessaire, et pour se remémorer la complexité et les enchaînements propres à la notion étudiée.

Deuxième conseil : s’entraîner pour triompher.

Plus les élèves seront familiarisés avec  la nature des épreuves, mieux ils les réussiront le jour de l’examen. C’est pourquoi ils doivent refaire les contrôles donnés en cours et multiplier les exercices proposés dans les annales, si possible au moins deux fois dans le temps imparti.

Troisième conseil : être en forme pour s’en tirer.

Bien manger et bien dormir sont absolument nécessaires pour favoriser l’apprentissage et faciliter la remémoration. Les repas doivent être équilibrés, avec des sucres lents pour nourrir le cerveau, et la qualité du sommeil doit être recherchée. Les sorties dont on aurait du mal à se remettre (car trop tardives, trop alcoolisées…) doivent donc être évitées pour pouvoir conserver un bon rythme de travail. Une petite cure de vitamines peut aider à passer cette période difficile.

Quatrième conseil : se cadrer pour l’emporter.

Le cadre est évidemment fondamental pour fournir un travail de qualité : le calme, l’ordre, la régularité des horaires et la mise à disposition de ressources (livres, internet) favorisent l’envie de travailler, la concentration et la qualité de l’investissement fourni.

Dernier conseil : dédramatiser !

Si votre enfant s’est préparé tout au long de l’année et qu’il suit les recommandations qui précèdent, il n’a aucune raison d’échouer à l’examen. Sinon, un soutien ponctuel peut être envisagé, à condition qu’il soit véritablement motivé pour réussir…

Sur ces bonnes paroles, je souhaite à vos enfants des vacances reposantes et studieuses, l’un n’allant finalement pas sans l’autre !

Nathalie Anton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s