L’importance du matériel

Le soin apporté au travail est un bon révélateur de la relation qu’entretient l’élève avec l’école. Un classeur que l’on retourne et d’où s’échappe une nuée de feuilles doit ainsi laisser craindre une négligence de l’enfant tout à fait préjudiciable à sa réussite… Comment l’accompagner au mieux dans cette gestion du matériel, dont dépend indéniablement la qualité de son apprentissage ? 

L’absence ou l’oubli de matériel place, d’emblée, l’élève dans une situation problématique : non seulement ce dernier  gêne le bon déroulement du cours, en interpellant ses camarades pour leur demander de lui prêter ce qu’il n’a pas ou en obligeant l’enseignant à le changer de place pour qu’il puisse, par exemple, suivre sur le manuel d’un autre ; mais en plus, il réduit dangereusement ses chances de pouvoir assimiler correctement l’enseignement dispensé. 

D’une part, le temps passé, au sein de la classe, à résoudre le problème du matériel manquant nuit à sa concentration.

D’autre part, l’absence des documents et des outils (livres, compas, blouse…) permettant de suivre le cours et de s’exercer, l’empêche de comprendre correctement ce que dit le professeur et de s’intéresser au travail demandé.

En outre, l’oubli du support propre à chaque matière (classeur, cahier) le conduit négliger la propreté de son travail, en le réduisant à prendre la leçon sur des feuilles volantes qui, si elles ne finissent pas chiffonnées au fond du sac puis jetées car confondues avec un quelconque brouillon, forment au final un ensemble disparate et difficilement classable.

Enfin, une prise de notes bâclée, monochrome, sans mise en relief ni espace, ne favorise pas du tout l’envie d’apprendre le cours, et encore moins sa bonne mémorisation.

Il convient donc d’apporter une attention toute particulière au matériel scolaire demandé à l’élève, dont dépendent la propreté de ses cahiers ou classeurs et, par conséquent, la qualité de son travail.

Les parents doivent impérativement consulter régulièrement les cours de leur enfant : vérifier qu’ils sont classés et soignés ; que les classeurs sont remplis de feuilles vierges (combien d’élèves vivent, en effet, de la générosité de leurs camarades !), d’intercalaires, de pochettes transparentes, d’oeillets (indispensables au collège) ; que les trousses sont pleines de cartouches, de stylos de 4 couleurs, d’effaceurs, de colle, de gommes, de compas et autres instruments de base inscrits sur la liste des fournitures scolaire donnée par chaque professeur en début d’année ; que les sacs sont faits en fonction de l’emploi du temps inscrit soit dans le cahier de textes, soit dans le carnet de correspondance (ou de liaison).

Il est par ailleurs vivement recommandé que l’élève ait toujours avec lui un cahier de brouillon, outil indispensable pour s’entraîner en cours, comme à la maison, et mémoire précieuse des exercices proposés.

Expliquer à son enfant l’importance du soin à accorder au matériel, l’aider à en avoir le souci, veiller à ce qu’il devienne de plus en plus responsable constitue une étape fondamentale de l’apprentissage. 

Face à une négligence persistante de la part de l’enfant et ce, en dépit des conseils et de l’accompagnement proposés par ses parents, il convient d’essayer de comprendre, à travers le dialogue engagé avec lui, mais aussi en présence de tiers (professeurs, psychothérapeutes) les raisons pour lesquelles il ne parvient pas à gérer correctement la qualité de son travail.

Nathalie Anton

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s